Marc Blaise, d’Ouest en Est

Chez Atol CD, nos collaborateurs sont précieux ! Nous vous proposons d’en connaître un peu plus sur eux :) Issu d’une famille d’agriculteurs en Bretagne, c’est lorsque l’exploitation s’équipe d’un ordinateur pour son activité que Marc Blaise commence à s’intéresser à l’informatique. Il est à l’époque au lycée et s’intéresse plutôt aux jeux sur PC …


Il choisira toutefois cette filière et débutera ses études avec un BTS en informatique de gestion à Châteaulin puis une école d’ingénieurs à Limoges. C’est un stage qui l’amène en Bourgogne ! Il est embauché dans une petite SSII pour travailler sur le  site web de la Vie communale et sur un outil de gestion d’autoroute pour APRR. L’activité de cette société est par la suite rachetée par Atol Conseils et Développements et c’est ainsi que Marc intègre Atol CD le 14 février 2005 en tant que développeur. 

Très vite, il travaille sur le développement d’applications métiers : Cimetière 2.0 (un outil de gestion des cimetières à destination des collectivités), MaCave (une application pour les viticulteurs pour la gestion de leurs caves) ou encore Vigispectre (une application de l’ANFR pour le suivi des incidents de réception de la TNT). 

Pendant ces projets, il mobilise beaucoup de technologies différentes : JAVA, GWT, PHP, MySQL, PostgreSQL, ExtJS, AngularJS… et découvre le développement d’applications métiers ce qui ne va pas pour lui déplaire ! 

Aujourd’hui ingénieur et chef de projet, ce que j’aime dans mon travail, c’est justement cette double casquette permettant d’apprendre de nouvelles technologies mais aussi d’être en contact avec le client et de découvrir son métier

Parmi les développements sur lesquels Marc travaille actuellement, notons les projets web “Dématérialisation de centres d’appels” permettant aux utilisateurs de la TNT de signaler un problème de réception et “Exposition du public aux ondes”, un formulaire pour demander une mesure d’onde. [projets ANFR] 

Cet heureux papa de (faux) jumeaux et qui a lui même une (fausse) jumelle (et pourtant ce n’est absolument pas héréditaire !) aime faire de la marche, du jardinage, du bricolage et ne désespère pas de se remettre au badminton, un sport qu’il pratiquait en club 2x / semaine ! 

>> Voir les autres portraits de collaborateurs