L’agriculture de précision avec MesParcelles

Ponts-clé

  • Une plus-value à l'application MesParcelles
  • Moduler l'apport d'azote de manière hétérogène sur une même parcelle lors d'une intervention
  • Moins de pollution, moins de produits utilisés, mois d’argent dépensé pour les agriculteurs
Atol CD a développé un module au sein de l'application MesParcelles permettant l'import des données cartographiques parcellaires analysées par les drones Airinov. Les agriculteurs peuvent désormais suivre l’évolution de l’état végétatif de leurs cultures et après interprétation des relevés, moduler l'apport d'azote.

Le process se déroule en plusieurs étapes : identification du terrain à analyser dans MesParcelles, survol et captation des données avec le drone Airinov, analyse des résultats et exploitation automatisée via des instructions envoyées aux épandeurs.

Voilà le détail du process :

Identification de ma parcelle : l’agriculteur définit la zone qu’il souhaite analyser :

 

Une commande via une interface d’administration est envoyée aux drones Airinov identifiant la ou les géométrie(s) de la parcelle à analyser.

Le passage des drones donne lieu à un fichier « Shape » qui définit un ensemble de géométries avec pour chaque zone des préconisations d’azote :


Les données fournies par Airinov sont ensuite importées dans MesParcelles. Le fichier Shape est ainsi importé et traité afin de fournir des données utilisables pour l’application Mes Parcelles avec un code couleur personnalisable en fonction du niveau de préconisation d’Airinov :


A ce stade, l’utilisateur a la possibilité d’ajuster manuellement les doses suivant les zones calculées par l’application MesParcelles

(ici 4 zones sont préconisées par Airinov correspondant à 4 codes couleurs) :


L’agriculteur peut cependant faire le choix de réduire le nombre de types de zones (L’utilisateur décide ici de ne conserver que deux niveaux de traitement) :


L’intervention est enregistrée dans l’application MesParcelles.

Il est possible de ressortir sous forme de fichiers les informations enregistrées préalablement et ainsi de les transmettre au tracteur équipé d’un système de navigation GPS et d’un matériel permettant de gérer la modulation de doses.

Le système génère l’export de deux types de fichiers :

  • Fichier XML descriptif de la tâche à accomplir par le matériel
  • Fichier binaire qui définit pour chaque parcelle la dose à apporter suivant les zones

La dernière étape : avec les données sur clé USB, l’utilisateur upload directement les instructions dans le tracteur qui va gérer automatiquement la modulation de doses durant son parcours d’intervention

(Terminal universel gérant la norme ISOBUS, ici exemple sur un terminal Kverneland) :