[Témoignage client] Capitaine Christian Bonnier, BSPP / projet REMOcRA

Publié le 29 septembre 2020

Le Capitaine Christian Bonnier, chef du groupe DECI (Défense Extérieure Contre les Incendies) / ICPE (Installation classée pour la Protection de l’Environnement) appartient au bureau Prévention de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP). 
Depuis mars 2020, la BSPP utilise REMOcRA comme outil unique pour la gestion des PEI. 

Dans le cadre de ses fonctions, Christian Bonnier assure différentes missions : 

  • Dans le domaine de la DECI : il conseille les 124 autorités de Police spéciale de DECI de la BSPP, notamment pour la mise en œuvre de la réforme de la DECI ainsi que la prise en main de l’outil informatique REMOcRA pour la gestion des points d’eau. Il instruit, au titre de la DECI et de la desserte des bâtiments, les permis de construire transmis par les autorités administratives concernant les bâtiments relevant du code du travail ainsi que les études sur les zones d’activité concertées - ZAC. Il assure le suivi des 42 000 points d’eau, attribue un numéro unique à chaque PEI avant son implantation et s’assure également de la reconnaissance opérationnelle initiale des PEI. Il participe aussi au développement de solutions innovantes avec les industriels (bouches d’incendie du futur notamment) afin de lutter contre les ouvertures intempestives de points d’eau dans les périodes de forte chaleur « street-pooling ». Il participe enfin au sein de l’AFNOR aux travaux sur la normalisation des installations fixes à eau. 
  • Dans le domaine des ICPE : il a pour mission essentielle de répondre aux sollicitations de la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’Energie et de gérer les demandes de dérogations à la réglementation.

  Pour remplir ces missions il dispose d’une équipe de 8 sous-officiers dont 1 major. 

Quels projets avez-vous mis en œuvre en collaboration avec Atol CD ?

Nous avons perfectionné la partie gestion des PEI de l’application REMOcRA notamment en restructurant la fiche PEI et PENA pour que ces dernières concatènent les informations nécessaires de chaque service aussi bien les centres de secours, le service municipal ou le service des eaux et surtout, on a suivi le référentiel national afin de répondre au plus grand nombre de départements : cette évolution a été pensée pour une utilisation par tous les SDIS de France et pas seulement pour le cas parisien. 
L’aspect collaboratif était très important, d’autant que nous avons des voisins utilisateurs de REMOcRA (SDIS78 et SDIS77) avec qui nous échangeons des informations.

Nous avons créé un module de gestion des sites privés afin de discriminer les PEI publics des privés. Au sein de ces sites, nous avons créé un module “débit simultané” qui permet de définir le débit utilisable par les PEI du site.  

Sur la cartographie opérationnelle, nous avons tracé les canalisations alimentant les PEI et indiqué leur diamètre ainsi que le débit qu’elles fournissent en considérant une vitesse d’eau à 2 m / seconde. 

Ces projets d'évolution ont permis de faire évoluer REMOcRA au sein de la Brigade et du club utilisateurs. 

A quels enjeux répondaient ces projets ?

L’objectif était de permettre aux services de secours de disposer d’une cartographie mise à jour en temps réel. Cet outil informatique moderne et collaboratif permet à l’ensemble des acteurs de la DECI d’interagir sur le logiciel ce qui limite considérablement le nombre d’interventions humaines et les erreurs de saisie. Chaque acteur de la DECI retrouve ainsi son périmètre de responsabilité.
Le fonctionnement répondait aux objectifs des articles R.2225-2 et R2225-3 7° du Code Général des Collectivités territoriales ainsi qu’aux paragraphes 5.4 et 5.5 du Référentiel National de DECI. 

Quels sont les avantages / plus-values qui en découlent aujourd'hui ?

Les autorités de Police sont désormais informées des indisponibilités des PEI et peuvent suivre les délais de remise en service. De plus, ces autorités disposent d’une cartographie opérationnelle des PEI en temps réel et peuvent détecter les secteurs privés d’eau pour cause de travaux et faire corriger les désordres rapidement si des objectifs de performance ont été contractualisés avec les services des Eaux. 
Par ailleurs, l’information circule plus rapidement, elle est mutualisée notamment concernant l’état de disponibilité du PEI qui est l’objectif prioritaire. 
Cette mutualisation concerne aussi les opérations de contrôle, de maintenance, de reconnaissance ainsi que les rapports de réception des appareils. C’est toute une chaîne qui se met en place et permet de faire gagner du temps aux différents acteurs. 
Avec la période de confinement Covid, pendant laquelle le télétravail a concerné beaucoup d’acteurs, nous avons constaté que le système fonctionnait !  
Le temps d’indisponibilité des appareils se réduit, on constate que les communes s’investissent davantage dans le suivi de la DECI et elles rationalisent leur parc. Les PEI ne sont plus implantés / supprimés sauvagement sans demander l’accord de l’autorité de Police qui a la possibilité de nous consulter pour les projets les plus dimensionnant. 
Sur les nouvelles ZAC, les débits requis pour défendre les risques sont mieux adaptés. 
Certaines autorités de Police vont ouvrir l’accès à REMOcRA aux Services des Eaux de leurs communes ce qui diminuera encore le nombre d’erreurs et permettra d'accroître encore la transmission de l’information. 
L’objectif reste avant tout opérationnel c’est à dire d’informer les pompiers de l’état des PEI. Cette rapidité de transmission de l’information peut sauver des vies et c’est bien ça l’essentiel ! REMOcRA y contribue ! 

Comment s'est déroulée la collaboration avec les équipes d'Atol CD ?

Atol CD a été très à l’écoute de nos demandes tout au long du projet, notamment M. Darbon qui a fait l’effort d’étudier les réglementations utilisées par les sapeurs-pompiers afin de bien comprendre le besoin et de maîtriser notre jargon professionnel. 
Les échanges ont été facilités et les propositions pertinentes. La fréquence d’une réunion en audioconférence par semaine est indispensable pour avancer convenablement. En outre, le système de tickets Redmine nous a permis de faire remonter les anomalies constatées par les équipes en phase de test. Cela permet aux corrections de s'enchaîner et de faire valider les évolutions rapidement. La réactivité des équipes est remarquable. 
Par ailleurs, les échanges avec les autres SDIS par le biais du club Utilisateurs ont permis de faire valider les évolutions et parfois d’ajuster le besoin afin de répondre aux attentes du plus grand nombre. 
Cette excellente collaboration entre Atol CD et la BSPP a permis de fournir un outil de gestion des PEI répondant aux enjeux de la réforme de la DECI. Des évolutions sont encore à venir, notamment les tableaux de bord adaptés aux différents utilisateurs (centres de secours, états major, communes) ainsi qu’un module d’étude de couverture hydraulique et la consultation de la cartographie des SDIS limitrophes. On peut dire que la collaboration entre Atol CD et la BSPP est loin d’être terminée ! 

A propos du Capitaine Christian Bonnier

Originaire de Chamonix Mont-Blanc en Haute Savoie, il a débuté sa carrière à 7 ans en tant que JSP (Jeune Sapeur-Pompier) ! 
A 16 ans, il devient pompier volontaire pendant l’été en tant que saisonnier à Cavalaire sur Mer dans le Var, le lieu de naissance de REMOcRA ! (pour rappel REMOcRA est une solution collaborative née de l’initiative du SDIS du Var et déployée depuis dans de nombreux SDIS).
A 18 ans, il intègre la BSPP en tant que jeune sapeur. Il effectue sa carrière au sein de la Brigade : 31 ans de service à la BSPP dont 24 en compagnie et groupement d’incendie et de secours. Il a commandé la 15ème compagnie d’incendie disposant d’un effectif de 190 femmes et hommes répartis sur 3 centres de secours assurant la défense de 13 communes (17 500 interventions / an) puis la 19ème compagnie, une compagnie de commandement et logistique (155 femmes et hommes et 80 réservistes – 6 000 interventions / an) 
Au bureau Prévention depuis 5 ans, Christian Bonnier a été d’abord rédacteur puis adjoint au chef du Département Val de Marne. Depuis 3 ans, il commande le groupe DECI/ICPE. 

Autres témoignages

[Témoignage client] Ludovic Baene, projet numérisation et GED au CD33

[Témoignage client] Ludovic Baene, projet [...]

Lire la suite
[Témoignage client] Loïc Souloumiac, portail DataViz Atol Mon Opticien

[Témoignage client] Loïc Souloumiac, [...]

Lire la suite